Archives de Catégorie: L’enseignement

L’atelier d’art et paysage (APA) La Cambre-Horta au Citroën

invitation_citroen_A5-02

La Faculté d’Architecture de LaCambre-Horta a le privilège de vous inviter à son exposition entièrement dédiée à la reconversion des bâtiments Citroën en musée d’Art Moderne et Contemporain. L’atelier d’art et paysage (APA) y exposera l’ensemble de ses 22 propositions architecturales ainsi qu’un historique de ce bâtiment remarquable de l’architecture belge des années 30. La recherche en atelier questionne l’idée d’y créer un musée pour toutes les collections d’art contemporain actuellement entassées dans les caves des BoZar.

L’exposition prendra place du 29 juin 2015 au 20 juillet 2015 à l’adresse suivante: Ateliers Citroën, Quai de Willebroeck 7, 1000 Bruxelles

Le vernissage se fera le lundi 29 juin à 18h00

Nous serons ouverts: Lundi à vendredi : de 10:00 à 18:00. Samedi : de 10:00 à 16:00

L’exposition est gratuite et les élèves seront présents chaque jour pour répondre à vos questions.

Le fichier pdf de l’expo: invitation_citroen_A5

Publicités

1 commentaire

Classé dans L'enseignement, Uncategorized

Ça trompe… (2)

 

Un film d’Antonio Beltran. Protestation d’étudiants de l’ERG lors de l’inauguration en grandes pompes de la section « Fin de siècle » enfin achevée.

Musée sans Musée a rappelé que le  Musée d’Art moderne a été « achevé », d’une autre manière, en février 2011. 

Communiqué de Musée sans Musée à l’occasion de l’ouverture du Musée Fin-de-siècle Museum, le 5 décembre 2013.

 

.

Poster un commentaire

Classé dans Actions, Communiqués de MsM, L'enseignement, Uncategorized

Ça trompe…

5 décembre 2013 – musée fin de siècle museum

Action conjuguée des étudiants de l’ERG

et de Musée sans Musée / Museum zonder Museum

 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Actions, Communiqués de MsM, L'enseignement, Uncategorized, Youtube

M (1)



En 1972, Musée d’Art Moderne Département des Aigles, Section des figures est présenté à la Documenta de Kassel, commissaire Harald Szeemann. C’est d’abord un “musée” thématique défini par une imagerie, un ensemble de quelques 300 objets où figure/nt le mot et/ou l’image d’un aigle. L’exposition n’établit aucune différence de statut ni entre, par exemple, une peinture du XIXeme siècle représentant Zeus et Ganymède et une affiche publicitaire, ni entre un objet d’art produit par la civilisation occidentale et des objets produits par d’autres civilisations.
Le musée ne refuse aucun aigle : des rapaces de sculptures précolombiennes voisinent avec un encrier art déco, une boîte de Bêtises de Cambrai, un emballage de beurre allemand…Méthode : trois sortes de cartels identiques semblent présenter chaque objet, chaque “aigle”, avec l’inscription en français, anglais et allemand Ceci n’est pas une œuvre d’art, This is not a work of art, Dies ist kein Kunstwerk. La formule obtenue par la concentration d’un concept de Duchamp et d’un concept antithétique de Magritte renvoie à “ceci est une représentation de l’art reconnu comme tel”, elle est accompagnée de l’abréviation “fig” suivie d’un numéro arbitrairement affecté à chaque pièce.

« C’est une mise en question de l’art au travers de l’objet d’art qui est aigle. Aigle et art sont ici confondus. Mon système d’inscription et l’atmosphère générale dus à la répétition de l’objet et à la confrontation avec des projections publicitaires, invitent à regarder un objet d’art, c’est-à- dire un aigle, à regarder un aigle, c’est-à-dire un objet d’art, selon une vue vraiment analytique : c’est-à-dire séparer dans un objet ce qui est art et ce qui est idéologique …Je veux montrer l’idéologie telle qu’elle est et empêcher justement que l’art ne serve à rendre cette idéologie inapparente, c’est-à-dire efficace.
Je crois que dans un objet d’art quand on montre l’idéologie, en même temps on la démasque et en même temps on respecte sa valeur artistique, son jeu des formes et des couleurs. Je n’attaque pas la musique, j’attaque les musiciens et le public. »
(Marcel Broodthaers, entretien avec Georges Adé, bande sonore du film réalisé durant l’exposition, 1er octobre 1972)

Fermeture du Musée d’Art Moderne de Bruxelles

Lire la suite

SO APART2

Blog de l’atelier pluridisciplinaire art bachelor 2 de l’ERG édité par Bernadette Kluyskens

Mis en ligne le 16 janvier 2012

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, L'enseignement

Le lendemain de la Saint-Nicolas

C’est l’idée d’une performance en deux temps : glisser un bonbon « non-sens » dans les chaussures des visiteurs et permettre aux cannes blanches de toucher l’absence. Errer à la recherche d’un artiste de référence, déchausser les visiteurs surpris.
Action menée par des étudiants de l’ERG du cours de Bernadette Kluyskens (ERG bac 3) dans le respect des règlementations en usage dans le Musée, entre autres l’interdiction de marcher pieds nus et l’obligation, excepté pour les non-voyants, de rester à distance des oeuvres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

9e rassemblement, le mercredi 7 décembre.

Saint Nicolas influencera-t-il les décisions aveugles des responsables du Musée d’Art Moderne ? Auront-ils enfin les yeux ouverts sur les trésors qu’ils veulent enfouir ?
Diaporama de Pauline Baldewyns

DELCOUR Jeanne, THOMINE Clara, LIMONI Adrian, ROELANDT Valentine, GILLET Cédric, BALDEWYNS Pauline, REBUFY Pierre, BOUTEFEU Jonathan, LAMBERT Sophie, DELESPAUX Thalia, DE LOVINFOSSE Claire, DUMINUCO Dalia, ORTEGA Charlotte, YUCE Melike, PIROTTE Lisa-Marie : tous étudiants à l’ERG en bachelor 3  

    
Vidéo : 7/12/2011
    
    
Le 6 décembre 2011

Chers amis,

Dans votre gentille lettre, vous m’avez appris que le Musée d’Art moderne est fermé depuis le 1er février et qu’aucun projet digne de foi n’est prévu pour le remplacer. Quelle déception ! Chaque année, « le lendemain de la Saint-Nicolas », j’y faisais un petit tour incognito. J’aimais revoir l’une ou l’autre œuvre ou découvrir des nouveautés. Dans le temps, le Musée d’Art moderne avait déjà été fermé quelques fois, je m’en souviens, mais cette fois-ci, je pensais que les œuvres avaient fait leur trou…

Cette mauvaise nouvelle n’était pas arrivée à mes oreilles. A t-elle été annoncée urbi et orbi, comme on dit chez nous ? 

Vous me parlez d’un nouveau « grand » musée dans quinze ans. Mes bons amis, d’ici là ma barbe blanche aura bien poussé… et mon âne sera pré-pensionné.

J’aime les artistes autant que les enfants et je me suis toujours intéressé à la création. Je n’arrive donc pas à croire que désormais aucun enfant ne pourra voir les oeuvres des 20e et 21e siècles. J’en suis ému et même scandalisé. Je ne serais pas fier d’être celui qui a pris cette décision ! Que fait le père Fouettart ? 

Vous rêviez que je vous apporte un nouveau musée d’art moderne… mais ni le directeur des Institutions scientifiques, ni le gouvernement – l’ancien – , ni le directeur du musée, ni…, bref, aucune de ces personnes très importantes dans votre petit pays ne se démène vraiment. Alors, moi, je ne peux pas faire de miracle ! Hélas donc, bien que vous ayez été sages, mon âne et moi ne ferons pas un crochet par le Musée ce mercredi : je ne peux rien vous apporter de ce que vous demandez à juste titre.

Vous devriez vous adresser à la concurrence, au Père Noël. Personnellement, au Père Noël, moi je n’y crois pas ! Par contre, je vous promets, quand je serai retourné chez moi, d’en parler à mes collègues et particulièrement à ma copine Sainte Rita, qui vient d’être réélue patronne des causes désespérées.

Bon courage à vous tous.

Saint-Nicolas

Poster un commentaire

Classé dans Actions, L'enseignement, Rassemblements 1er mercredi du mois

Réunion/débat à l’Arba-Esa, le jeudi 15 décembre, 18:00

Le mouvement citoyen Musée sans Musée/Museum zonder Museum est invité à l’Arba-Esa pour présenter ses actions et discuter de la suite des interventions.

Réunion / Débat

Jeudi 15 décembre à 18h00

Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles

Auditorium Geerinck

Rue du Midi, 144. 1000 Bruxelles

Entrée libre.


Depuis le 1er février 2011, le musée d’Art moderne à Bruxelles est fermé suite à une décision du conservateur.
Les salles, actuellement en travaux, seront bientôt transformées en un musée Fin de siècle.
Après l’évènement Magritte, voici un nouvel « évènement ».
Et l’art moderne et contemporain à Bruxelles?
On a annoncé la création possible d’un nouveau bâtiment, extérieur aux bâtiments actuels, dans 15 ans (ce qui doit plutôt être entendu comme 20 ans).
Comment en est-on arrivé là?
Cette réunion sera l’occasion de diffuser cette triste actualité bruxelloise mais aussi d’interroger le rôle des musées aujourd’hui. Pour les étudiants des écoles d’art, les musées sont un apport indéniable : rien ne remplace la fréquentation réelle des oeuvres d’art.
Il s’agira aussi d’engager un débat de fond sur la place de la création moderne et contemporaine à Bruxelles aujourd’hui. Ce débat pourrait s’élargir à un contexte plus global; en effet, le contexte des politiques muséales donnant la priorité à l’évènement n’est pas étranger à cette décision du conservateur.

Poster un commentaire

Classé dans Actions, L'enseignement

Conseil Supérieur de l’Enseignement Supérieur Artistique

Avis du CSESA relatif à la fermeture du Musée d’Art moderne intégré aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique(MRBAB).

Dans le dernier éditorial de l’agenda des MRBAB, le Directeur général, Michel Draguet, parle de la fermeture  du Musée d’Art moderne comme du « revers de la médaille » que constitue la création prochaine d’un « fin de siècle Museum » : « La fermeture du Musée d’Art moderne induit l’occultation pour un certain temps des collections d’art des XXe et XXIe siècles qui ne disposeront plus de cimaises. »

Indépendamment des raisons qui ont pu conduire à la fermeture du Musée d’Art moderne,  le Conseil supérieur de l’Enseignement  supérieur artistique ne peut que déplorer cette « occultation ». Les musées sont, pour les étudiants de l’enseignement supérieur artistique, un apport indéniable pour l’enseignement de l’art comme les bibliothèques le sont pour les étudiants des universités. Tous les conservateurs de musées sont unanimes sur ce point : rien ne remplace la fréquentation réelle des oeuvres d’art et certainement pas leur reproduction. Que les oeuvres du Musée d’art moderne des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique soient inaccessibles est particulièrement  dommageable pour les étudiants des Ecoles supérieures des Arts. Le CSESA conteste vivement cette fermeture et demande instamment qu’un ensemble représentatif des oeuvres conservées au Musée d’art moderne soient rendues au public à qui elles ont été ravies.

Bruno Goosse, Président

Avis n°93, Adopté lors de la réunion n° 84 du 28 mars 2011

Commentaires fermés sur Conseil Supérieur de l’Enseignement Supérieur Artistique

Classé dans L'enseignement