M (1)



En 1972, Musée d’Art Moderne Département des Aigles, Section des figures est présenté à la Documenta de Kassel, commissaire Harald Szeemann. C’est d’abord un “musée” thématique défini par une imagerie, un ensemble de quelques 300 objets où figure/nt le mot et/ou l’image d’un aigle. L’exposition n’établit aucune différence de statut ni entre, par exemple, une peinture du XIXeme siècle représentant Zeus et Ganymède et une affiche publicitaire, ni entre un objet d’art produit par la civilisation occidentale et des objets produits par d’autres civilisations.
Le musée ne refuse aucun aigle : des rapaces de sculptures précolombiennes voisinent avec un encrier art déco, une boîte de Bêtises de Cambrai, un emballage de beurre allemand…Méthode : trois sortes de cartels identiques semblent présenter chaque objet, chaque “aigle”, avec l’inscription en français, anglais et allemand Ceci n’est pas une œuvre d’art, This is not a work of art, Dies ist kein Kunstwerk. La formule obtenue par la concentration d’un concept de Duchamp et d’un concept antithétique de Magritte renvoie à “ceci est une représentation de l’art reconnu comme tel”, elle est accompagnée de l’abréviation “fig” suivie d’un numéro arbitrairement affecté à chaque pièce.

« C’est une mise en question de l’art au travers de l’objet d’art qui est aigle. Aigle et art sont ici confondus. Mon système d’inscription et l’atmosphère générale dus à la répétition de l’objet et à la confrontation avec des projections publicitaires, invitent à regarder un objet d’art, c’est-à- dire un aigle, à regarder un aigle, c’est-à-dire un objet d’art, selon une vue vraiment analytique : c’est-à-dire séparer dans un objet ce qui est art et ce qui est idéologique …Je veux montrer l’idéologie telle qu’elle est et empêcher justement que l’art ne serve à rendre cette idéologie inapparente, c’est-à-dire efficace.
Je crois que dans un objet d’art quand on montre l’idéologie, en même temps on la démasque et en même temps on respecte sa valeur artistique, son jeu des formes et des couleurs. Je n’attaque pas la musique, j’attaque les musiciens et le public. »
(Marcel Broodthaers, entretien avec Georges Adé, bande sonore du film réalisé durant l’exposition, 1er octobre 1972)

Fermeture du Musée d’Art Moderne de Bruxelles

Lire la suite

SO APART2

Blog de l’atelier pluridisciplinaire art bachelor 2 de l’ERG édité par Bernadette Kluyskens

Mis en ligne le 16 janvier 2012

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, L'enseignement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s