Plaidoyer en faveur des collections de sculpture baroque et néo-classique des Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles

(…) Situons d’abord brièvement la question dans son contexte qui est celui du scandale que constitue l’inaccessibilité d’une proportion énorme du patrimoine artistique géré par les Musées. Les salles dévolues à la peinture des XVe et XVIe siècles sont fermées depuis plus de 10 ans en raison de la présence d’amiante (ce que l’on veut bien croire) et, dit-on aussi, de rénovation (ce qui reste à prouver – ill. 1). Il en résulte qu’un choix de ces collections est accroché aux cimaises d’autres salles, ce qui se fait, bien entendu, au détriment d’autres tableaux, notamment des XVIIe et XVIIIe siècles. Les années passant, on aura compris que de temporaire, la situation est devenue définitive. Quant aux locaux où étaient présentées les merveilleuses esquisses de Rubens que possèdent les Musées, ils ont été fermés durant l’été 2010 sans annonce de réouverture. Il semblerait, sans plus de précisions, que les conditions de conservation n’y sont plus satisfaisantes ; concluons aussi que l’on ne fait pas grand’ chose pour remédier à la situation. Enfin, en février 2011, c’est la totalité du Musée d’Art moderne cette fois que la direction générale de la maison a fermée sans se soucier d’annoncer une réouverture quelconque non plus2. Ce mépris du public laisse pantois. Il révèle en vérité un mal plus fondamental encore puisque la direction, en agissant de la sorte, étale sans vergogne sa propre indifférence à l’égard de toutes ces pages de l’histoire de l’art qu’elle se permet de jeter aux oubliettes sans se soucier de leur retour.

1. Panneau en place depuis une décennie
avec ses coquilles et sa faute d’orthographe d’origine.
Une pièce de collection
Photo : D. R.

Quand on considère la gestion des collections des Musées royaux des Beaux-Arts dans leur ensemble, le constat est donc désolant. Si l’on regarde de plus près le sort réservé à la magnifique collection de sculpture qu’ils renferment, il est encore plus navrant. Or la sculpture est un fleuron de l’histoire de l’art en Belgique ; c’est un domaine d’activité artistique soutenant sans peine en qualité la comparaison avec la France et l’Italie, ce qui n’est pas peu dire. Et les Musées royaux des Beaux-Arts détiennent le plus grand rassemblement au monde de sculptures issues des territoires couvrant le territoire de l’actuelle Belgique sur une période allant du XVIIe à nos jours. Il n’empêche que ce trésor patrimonial, qui compte des chefs-d’œuvre en terre cuite baroques et néo-classiques, période dont nous parlerons essentiellement ici3, est enfermé pour sa plus grande part dans des réserves poussiéreuses, parfois dans un état de conservation peu brillant. Faut-il ajouter que les publications du personnel scientifique de la maison en ces matières sont quasi inexistantes depuis des décennies ? On est honteux d’écrire que le dernier catalogue des collections de sculpture ancienne des Musées, celui de Marguerite Devigne, fort utile mais sommaire et forcément tout à fait dépassé, date de… 1923. Pour les artistes nés entre 1750 et 1882, il aura fallu attendre 1992 pour qu’un catalogue soigneusement mis à jour paraisse, publication due avant tout à la persévérance et à l’enthousiasme de Jacques Van Lennep parti entretemps à la retraite. Aujourd’hui, en ce qui concerne la période baroque, après le départ d’Hélène Bussers (à qui l’on doit sans doute les dernières belles acquisitions du département4 – ill. 2), l’organigramme ne prévoit pas de responsable spécifique de cette section (en tout cas personne n’occupe une telle fonction) et les conservateurs en place (en nombre réduit) sont déjà plus que débordés par leurs tâches dans le domaine de la peinture. (…)

Lire le texte intégral  ici.
Denis Coekelberghs, mercredi 18 juillet 2012. La Tribune de l’Art. L’actualité de l’Histoire de l’Art Occidental du Moyen-Age aux Années 30. Mis en ligne le Jeudi 19 juillet 2012.
 
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Dans la Presse & les Media, La Tribune de l'Art, Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s