Les collections du musée d’art moderne en débat

Le Journal 24 de Culture et Démocratie est centré sur les MRBAB et ses collections d’art moderne. 

Un Journal de Culture et Démocratie centré sur les Musées royaux des Beaux-arts de Belgique ? Sur les collections du musée d’art moderne ? Etrange sujet à l’heure où tant d’autres questions peuvent mobiliser notre attention.

Vrai sujet pourtant, parce qu’il soulève des questions centrales pour Culture et Démocratie. Elles ont pour nom politique culturelle, gouvernance culturelle, démocratisation de la culture, création, transmission, éducation, culture du marché et marché de la culture.

A l’origine de ce Journal, une controverse et un mouvement de protestation suscités par la fermeture, en janvier 2011 et sine die, des collections XXe et XXIe siècles des Musées royaux des Beaux-arts de Belgique. Cette fermeture en suivait bien d’autres justifiées par des contraintes de rénovation (une grande partie des collections XVe, XVIe et XVIIe siècles se trouve aujourd’hui dans les réserves). Elle s’inscrivait aussi dans le cadre d’un important projet de réaménagement des collections XIXe siècle : en perspective et dans la logique du musée Magritte, un Musée Fin de siècle centré sur la collection d’art nouveau Gillon-Crowet et, à beaucoup plus long terme, le projet – à construire, dans tous les sens du terme – d’un musée d’art contemporain qui puisse présenter, en un lieu nouveau, les collections temporairement « effacées ».

La controverse porte sur la gouvernance et la manière dont furent posés ces arbitrages de politique muséale. Peu, sinon pas de débat public. Elle porte sur la nature de ces arbitrages : logique des pôles, juxtaposition de musées à thème rompant et dé-problématisant le récit muséal, mise en réserve de pans entiers des collections, surexposition d’artistes ou de mouvements, extension des espaces marchands etc… Elle a suscité une importante et passionnante question de fond : si un musée des Beaux-arts peut encore faire sens aujourd’hui, à quelle condition le peut-il, avec quel projet, quels moyens ? Peut-il servir une ambition démocratique et si oui, comment ?

C’est sur ces mots de Sabine de Ville, qui signe l’édito, que le Journal 24 de Culture et Démocratie s’ouvre.

Dans la Lettre 55 de Culture et Démocratie, parue en juin 2011, Culture et Démocratie s’assocait à l’inquiétude manifestée par le collectif Musée sans musée. Un an après, l’association consacre son Journal à cette question. Elle offre un espace de débat où les positions des uns et ds autres se renforcent, se contredisent, s’enrichissent. Paroles instituées, paroles instituantes, paroles désinstituantes, paroles d’amateurs, etc. La lecture de ce numéro est agréable -on le lit d’une traite si on en a le temps- car les textes sont très diversifiés et abordent un même problème chaque fois de façon différentes.

La Lettre de Culture et Démocratie, n° 61, 21/5/2012.

Le journal est disponible gratuitement en version papier dans les locaux de Culture et Démocratie.

Pour le recevoir par la poste, veuillez faire un virement de trois euros (frais de port forfaitaire) sur le compte 523-0803666-96 de Culture et Démocratie, en indiquant comme communication,  « Commande + ‘Journal 24’ + votre nom + adresse postale ». Veuillez prévenir de votre commande en envoyant un mail à info@cultureetdemocratie.be. La publication vous sera envoyée dans les plus brefs délais.

Vous pouvez consulter ce numéro ici. Bonne lecture !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Dans la Presse & les Media, Institutions & associations culturelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s