Bxl : un plan culturel

Emir Kir prévoit une plate-forme de concertation et un cadastre.

Entretien

Après un débat au Parlement bruxellois, vendredi, sur ce sujet, Emir Kir, ministre bruxellois de la Culture (Cocof), nous a précisé ses objectifs. Il rappelle les nombreuses concertations qui ont eu lieu : les propositions précises du réseau des arts à Bruxelles (Rab) et de son homologue néerlandophone, les recommandations du Parlement bruxellois, les états généraux pour Bruxelles, les auditions des acteurs culturels, l’engagement de chercheurs de l’ULB et de Saint-Louis pour préparer ce plan dont le principe est dans l’accord de gouvernement.

Pourquoi un plan ? « Les villes ont une place de plus en plus importante et si Bruxelles est une des régions les plus riches d’Europe, elle souffre aussi de zones d’exclusion culturelle, de complexité institutionnelle, d’une dualité communautaire et de problèmes urbains. » Emir Kir estime avoir maintenant toutes les cartes en main pour décider d’un plan culturel « au plus tard à la fin de l’année « .

Parmi les propositions, on retrouvera l’idée d’une plate-forme permanente de concertation entre tous les niveaux de pouvoir compétents pour la culture dans la Région bruxelloise « pour améliorer la gouvernance, simplifier l’administration et avoir plus de cohérence ». Une plate-forme qui serait ouverte à la concertation « avec nos amis flamands ». Beaucoup à Bruxelles avaient souhaité que la Région reçoive une compétence culturelle, « mais les derniers accords institutionnels ne l’ont pas prévue. On part donc de la Cocof et de l’affirmation de la francophonie mais ce n’est dans mon esprit, nullement en contradiction avec une ouverture et une concertation avec les Flamands de Bruxelles. L’identité de Bruxelles est multiple ».

Bientôt sera diffusé « un cadastre des offres culturelles pour définir les territoires de la culture ». « On remarquera, dit Kir, par exemple, qu’Anderlecht est pauvre en ce domaine et qu’il y a du travail à faire là. » Le lieu d’implantation d’un futur musée d’art moderne à Bruxelles devrait s’inspirer de ce futur cadastre, pense-t-il. Et le PRDD, le plan régional de développement durable « devra intégrer un élément culturel ».

Le plan devra aider à « vaincre toutes les barrières à l’égard de la culture, à profiter de la richesse de la diversité culturelle et aider le développement économique lié à la culture ». Pour Emir Kir, la force de ce plan tiendra « au fait qu’il est porté par les acteurs de terrain, qu’il est fédérateur, qu’il est le fruit de 2 ans et demi de travail ».

Guy Duplat, La Libre, Mis en ligne le 08/05/2012

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, La Libre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s