Qui a vu le musée d’art moderne ?

COMMUNIQUE /n°1/ de MUSEE SANS MUSEE 

à l’occasion du 1er anniversaire de la fermeture du Musée d’art moderne de Bruxelles. 

La fermeture du musée d’art moderne de Bruxelles n’a pas laissé indifférent. Des citoyens, des milieux politiques, le monde culturel bougent. Grâce à plusieurs actions, le collectif musee sans musee/muzeum zonder muzeum a sensibilisé un nombre considérable de personnes, d’écoles d’art, d’associations et d’institutions culturelles à la problématique, en général mal connue, du musée d’art moderne.

Depuis un an, on nous annonce :

– Un nouveau musée d’art moderne et contemporain dans un « édifice contemporain emblématique ». Pourquoi pas ! Mais quand ? Où ? Avec quelles collections ? Avec quel programme ? Avec quel budget ?

– Une solution intermédiaire : un « laboratoire » du futur musée d’art moderne et contemporain dans un bâtiment temporaire. Bravo ! Quand et où ?

– Et à court terme, une sélection d’œuvres dans le patio et une troisième version du « choix des conservateurs » en avril 2012. Hélas, l’exposition de 60 œuvres en roulement ne font pas un musée.

Nous sommes vigilants et le resterons aussi longtemps que les projets annoncés ne se transformeront pas en réalités concrètes.

Nous sommes aussi sceptiques et inquiets. Les musées publics européens sont en effet de plus en plus soumis à des pressions politiques et marchandes (collectionneurs, marché de l’art, tourisme, sous-traitants…). Cette double dépendance entrave la liberté et oriente les options et les priorités de leurs directeurs. La présentation des collections permanentes d’art ancien et d’art moderne et les infrastructures sont dans un état inquiétant. Cette situation traduit une dérive : la priorité est de plus en plus donnée à l’événement aux dépens de la conservation des œuvres et de leur exposition au public.

– La Régie des bâtiments rénove actuellement les salles destinées au futur Musée Fin-de-siècle qui intègre la dation Gillion-Crowet (ouverture 13 novembre 2012), ainsi que le grand auditorium et les ateliers créatifs. Rien pour l’art moderne, rien pour l’art ancien. Les deux tiers des salles d’exposition du musée d’art ancien sont fermées, le tiers restant agonise …

– Contrairement à ce qui était annoncé, le Musée Magritte (2009) n’a pas contribué à revitaliser les autres départements des MRBAB, malgré son million de visiteurs les deux premières années.

Le Musée d’art ancien est lui aussi menacé. Sa collection est menacée (après l’accident de l’hiver 2009-2010 et la chute vertigineuse de l’humidité relative, 300 tableaux ont été altérés et attendent leur restauration ; quelques panneaux seront traités grâce à la Fondation Getty), son implantation est menacée. Sa réputation se dégrade et tout cela malgré une histoire et une localisation exceptionnelles.

MsM/MzM, véritable mouvement citoyen, est une force vive, une chance inouïe pour un Musée en quête de dialogue… Il peut être un véritable levier pour l’élaboration d’un musée d’art moderne et contemporain ancré dans la société.

Le débat prend place, dans différents lieux, sous différentes formes. Plusieurs chantiers s’ouvrent. Avec ou sans le Musée.

 

Musée sans musée, le 1er février 2012    

Publicités

1 commentaire

Classé dans Actions, Actualités, Communiqués de MsM

Une réponse à “Qui a vu le musée d’art moderne ?

  1. Bravo pour ce bel éclaircissement!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s