Pas avant quinze ans

Le Mim pourrait déménager !

Le musée des Instruments de musique au Dexia Center, mais pas avant quinze ans.

Le musée des Beaux-Arts a présenté mardi la seconde sélection des œuvres d’art moderne et contemporain de ses collections exposées dans le patio : 47 œuvres (Broothaers, Matisse, Judd, Dubuffet, Wouters, etc.) accrochées de manière stimulante, suscitant des rapprochements ou oppositions intéressants. On sait que c’est la réponse temporaire à la fermeture sine die du musée d’Art moderne et contemporain. Il n’est pas idéal de ne montrer que 47 œuvres sur les 400 exposées encore il y a six ans, mais les conservateurs font « d’une contrainte une vertu » en tentant de renouveler notre regard sur la collection. A cette occasion, nous avons interrogé Michel Draguet, le directeur du musée, sur l’avenir et c’est tout un plan qu’il nous a révélé. La première étape est d’obtenir au plus tôt de la Ville de Bruxelles, propriétaire du bâtiment, le prêt du Dexia Art Center, anciens magasins Vanderborght, à côté de la Grand-Place. Les élections communales rendront les choix plus délicats et donc, Draguet espère une décision avant ça. Il a présenté, avec la Monnaie, un plan d’utilisation des 10 000 m2 du lieu. La Monnaie utiliserait le dernier étage comme salle de répétition et le musée s’installerait aux autres étages, moyennant un investissement de la Régie des bâtiments qui devra adapter les salles aux conditions de sécurité pour un accrochage. Un investissement « raisonnable », selon Draguet.

Le Dexia Art Center servirait de solution d’attente et de laboratoire avant un futur musée d’art moderne et contemporain à construire idéalement dans le parc du Cinquantenaire. Draguet ne croit plus à un financement privé et espère un financement public. Il fait remarquer que l’Etat paie bien 80 millions pour le musée de Tervuren et qu’un stade de foot coûte dix fois plus que le prix de ce futur musée (70 M).

Si ce musée voyait le jour, ce ne serait pas avant quinze ans. Alors, poursuit Michel Draguet, les collections quitteraient le Dexia Center qui pourrait accueillir les collections du Mim (musée des Instruments de musique) qui serait à l’étroit dans le beau bâtiment art nouveau, ex-Old England qu’il occupe aujourd’hui. Au Dexia Center, le Mim pourrait accroître ses surfaces, organiser des expos et créer une synergie de pôle musique avec la Monnaie. L’actuel bâtiment du Mim accueillerait alors un nouveau « musée art nouveau », avec les collections du Cinquantenaire, des aspects architecturaux et un lien direct avec le futur musée « Fin de siècle » qui sera ouvert l’an prochain dans le puits de lumière du musée d’Art moderne.

On ne connaît pas, par contre, quelle affectation auront les salles du musée actuel, vides après leur désamiantage, mais encore inutilisables « faute d’investissements de la Régie« , dit Draguet.

Tout ça reste dépendant de la décision de la Ville de Bruxelles et reste hypothétique.« Il faut un bon ministre demain« , dit-il. Les obstacles possibles sont légion. Comme le prouve la remise à 2013, au meilleur des cas, de l’expo prévue en 2012 sur Hoffmann-Klimt et Stoclet. L’expo ouverte à Vienne coûte trop cher pour venir (1 million). On en retravaillera le concept.

Guy Duplat, La Libre, Mis en ligne le 23/11/2011

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Dans la Presse & les Media, La Libre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s