Michel Draguet précise

que le musée d’Art moderne n’a pas été fermé (entraînant la polémique qu’on sait) pour y placer la collection Gillion-Crowet et créer un musée fin de siècle, mais « parce que cet outil était obsolète, tant dans ses infrastructures que dans son contenu. Même sans musée fin de siècle, ajoute-t-il, j’aurais fermé l’Art moderne pour créer à Bruxelles une dynamique visant à doter notre capitale d’un musée de qualité internationale dans un bâtiment contemporain et emblématique » (un projet en ce sens, encore très embryonnaire, est, comme on le sait, piloté par Alain Courtois et un groupe de patrons, dirigé par Philippe Delusinne, le boss de RTL-TVI. 

G.Dt. La Libre. Mis en ligne le 06/07/2011

Pour lire l’article complet, cliquez ici

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Dans la Presse & les Media, La Libre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s