Le musée d’Art moderne : pas une priorité du gouvernement bruxellois

Politique culturelle

Comme on le sait, une partie du musée des Beaux-Arts à Bruxelles est fermée pour rénovation pour rouvrir en février 2012 sous la dénomination « musée Fin de Siècle ». Mais cela signifiera aussi qu’il n’y aura plus alors de place pour l’art moderne, qui doit chercher un autre lieu. Une député bruxelloise SP.A a interrogé le ministre-Président de la région, Charles Picqué, à ce sujet et, selon Sophie Brouhon, Picqué a répondu que « la conservation de la collection permanente d’art moderne ne constitue pas une priorité pour le gouvernement bruxellois qui n’a pas été consulté au sujet du musée Fin de Siècle à Bruxelles, mais qui comprend la décision qui a été prise ». D’après Charles Picqué, « il est du devoir du gouvernement fédéral d’avancer une proposition pour l’avenir des collections d’art moderne à Bruxelles ». Sophie Brouhon avait plaidé que chaque ville a son musée d’art moderne. « Le gouvernement bruxellois doit veiller à ce que ces collections puissent être exposées en permanence au public au lieu de tolérer passivement les décisions. Ce n’est pas ce que j’attends d’un ministre-Président qui veut donner la priorité au « city marketing ». Le gouvernement doit lui-­même prendre une initiative afin de garantir que les collections d’art moderne resteront à Bruxelles et qu’elles seront exposées en permanence au public.

G.Dt. La Libre.be. Mis en ligne le 18/05/2011

Publicités

Commentaires fermés sur Le musée d’Art moderne : pas une priorité du gouvernement bruxellois

Classé dans Dans la Presse & les Media, La Libre

Les commentaires sont fermés.